Pandémie et déluge

Énergie, Bien-être & Spiritualité moderne

Pandémie et déluge

23 janvier 2021 Éditorial 0
arche de Noé

Fin d’un monde ?

Depuis bientôt un an, notre monde est tombé à genou, terrassé par une petite bête à cornes, le ou la COVID 19.
Qui aurait pu prévoir un tel cataclysme à part quelques voyants de renom (après coup)

J’entends depuis longtemps parler d’une Apocalypse qui serait pour maintenant. Au siècle dernier, des sages visionnaires nous décrivaient cette période de dissolution en détaillant la folie et la déchéance actuelle.

Pourtant, si l’on regarde les chiffres de cette pandémie, ils ne sont pas plus inquiétants que ceux d’une mauvaise grippe. D’autres maladies font bien plus de dégâts et ne font pas la Une des médias pour autant. Le nombre de morts potentiellement attribuables à l’alcool chaque année en France se situerait dans une fourchette comprise entre 23.000 et 41.000 et par le tabac, 73.000 morts par an.

Chiffres de la pandémie en France :

covid

Si l’on regarde les chiffres en France depuis le mois de mars 2020, on a 0,024 % de morts par COVID, pourquoi paniquer à ce point ?

Tout contrôler

Le mal est plus grave et plus insidieux, c’est notre société qui s’affole et succombe à sa propre peur.
Notre volonté de contrôler tout nous incite à intensifier encore plus les contrôles. Contrôler un incontrôlable Virus qui mute et déjoue tous nos pièges, voilà bien le problème. Une dictature « soft » est en place, mais elle ne fonctionnera pas !

Les solutions mises en œuvres sont pires que le mal, la coupure des relations sociales, le manque de nourritures culturelles et psychiques, l’isolement, le torrent d’informations et de mensonges permanents, tout cela est PIRE que le virus.

On voit de plus en plus de personnes basculer, il y a des suicides mais aussi des accès de violence incontrôlables.

Le Déluge

Ce nouveau déluge n’est pas physique, il est psychique, les hommes ne seront pas morts noyés, mais fous. Les frères ne reconnaitront plus leurs frères, ils se tueront entre eux, comme on peut déjà le voir aux États Unis et partout ailleurs.

La Solution ? Revenir à l’Essentiel, essayer de trouver en Soi la Vérité qui a toujours été là et que décrivent toutes les traditions avec des mots différents en fonction des lieux et des époques.

Posez-vous la question avec sincérité « QUI-SUIS-JE » ? La solution est dans la réponse si vous la trouvez…
A vous de trouver une place sur l’Arches