Méditation sur le vivant

Méditation sur le vivant

22 janvier 2021 Méditation le blog 0
méditation vivant

Méditation sur l’instant

Souvenez-vous des meilleurs instants, les plus beaux, les plus lumineux, les plus intenses que vous ayez vécus, ce ne sont pas ceux liés à une émotion de joie ou de bonheur, ce sont ceux liés à quelque chose de plus fin, de plus subtile, que l’on nomme le sentiment.

Le sentiment est proche de l’émotion mais il est  plus raffiné, son énergie est plus subtile et de plus, il n’a pas de contraire.

Ces instants de sentiment et de vie intense ne peuvent se vivre que dans l’instant !

Être totalement présent, être totalement conscient et percevoir le vivant en toute chose, voilà ce vers quoi il faut tendre. Toute action en ce monde peut devenir ainsi un acte Spirituel, quelle que soit cette action.

La présence totale à ce qui est permet au mental de s’effacer, il s’agit d’un état sans pensées, un état d’unification où le sujet et l’objet ne font qu’un.

Cet état est impossible à décrire, il n’a pas d’attributs, on ne peut pas non plus l’atteindre par la volonté, il vient de lui-même dans l’ouverture, la transparence.

Que vous fassiez la cuisine, que nettoyiez le parquet ou que vous soyez au jardin, tous ces moments sont propices à rencontrer le Vivant dans l’instant.

Mushin

La notion de « Mushin » est connue dans l’art du Samouraï.

Mushin signifie « sans pensée » et le vrai terme est « mushin no shin », expression zen pouvant être traduite par « pensée sans pensée ». C’est un état du combattant qui n’est pas fixé sur une émotion et qui libère l’esprit de contrainte spirituelle mais aussi physique. Penser à une technique dans l’attaque amène souvent à l’échec de cette technique.

Mushin, c’est être capable de bouger sans hésitation et de sentir instinctivement ce qui se passe autour, sans toutefois se concentrer dessus. Le combattant n’essaye pas de deviner dans ce cas ce que va faire l’autre, il devient l’autre

Selon Takuan Soho:

« L’esprit devrait toujours être dans un état de fluidité, lorsqu’il s’arrête sur quelque chose le flux est interrompu et c’est l’interruption qui est préjudiciable au bien-être de l’esprit. Dans le cas d’un sabreur, cela signifie la mort. Quand le sabreur se tient devant son adversaire, il ne pense pas à son ennemi, ni à lui-même, ni aux mouvements du sabre de son adversaire. Il se tient juste là avec son sabre, qui oubliant toute technique, est prêt à suivre uniquement ce que lui dicte le subconscient. L’homme s’est effacé en maniant le sabre. Quand il frappe, ce n’est pas l’homme mais le sabre dans les mains du subconscient de la personne, qui frappe. ». Quand il frappe, ce n’est pas l’homme mais le sabre dans les mains du subconscient de la personne, qui frappe. »

méditation vivant

Méditation sur le vivant

La méditation est par essence difficile car notre mental agité la refuse. Ses domaines de prédilections sont le contrôle, la mesure, l’agitation et surtout le pouvoir !

Il nous faudra pendant la pratiquer en suivant des protocoles rigoureux et surtout avec assiduité.

La reconnaissance du Témoin en nous nous permettra d’accéder à une médiation dynamique qui permet de connaitre un état de paix douce et joyeuse en toutes circonstances et vous offrira la méditation sur le vivant.

Messire Dieu premier servi

Voilà bien une phrase qui peut surprendre ici, mais la méditation et les grandes traditions parlent de la même chose mais hélas les messages et les symboles ne sont plus compris.

La présence à ce qui EST correspond pourtant exactement à « Messire Dieu premier servi » phrase chère à Jeanne d’Arc.

En devenant le Témoin silencieux du Vivant en action dans l’Instant, c’est un peu comme si le créateur assistait avec délice à l’expression de sa création…

jeanne-arc

EnglishFrenchGermanItalianPersianPortugueseSpanish