Les 8 MISOGIS

Cultivez énergie et bien-être

Les 8 MISOGIS

24 juillet 2014 Actualités 0

Quand O Sensei a rencontré Onisaburo et embrassé la religion Omoto il a également embrassé la pratique de chinkon-kishin comme enseigné et pratiqué par Onisaburo. O Sensei avait embrassé la riche culture et la mythologie traditionnelle Shinto depuis son enfance. La pratique n’a jamais été abandonnée par O Sensei et elle se trouve mélangée à l’échauffement aïkido en dojo partout aujourd’hui même si elle est souvent mal comprise.

 

Les huit Misogis

  1. Misogi-no-gyo – Purification et la formation de souffle (KI) avec de l’eau froide
  2. Torifune-no- gyo – Exercice du rameur, former activement le souffle (KI) pendant le mouvement
  3. Furitama-no-gyo – Serrer les mains devant hara pour former passivement le souffle (KI) pendant la méditation debout
  4. Norito-no-gyo – Chant de longues prières pour former davantage le souffle (KI)
  5. Otakebi-no-gyo – Lever les mains sur la tête, et le corps sur les orteils, ce qui porte les mains vers le bas au-dessous du tanden en criant « eeeaaaay « et forcer tout le souffle de le corps, encore une fois,entraine le souffle (KI)
  6. Okorobi-no-gyo – 2 différentes pratiques utilisant tegatana « une épée à deux doigts  » en criant  » eee- aaaay « et forcer tout le souffle du corps, pour l’entrainement à la respiration et au KI.
  7. Chinkon Kishin-no-gyo – Méditation assise, avec des postures spécifiques de main, gestes de la main, et visualisations méditatives
  8. Shokuji-no- gyo – Mesures diététiques spécifiques visant contrôer le corps et changer le sang acide (typique) à alcalin [à promouvoir la respiration, et l’esprit / l’attitude / coeur correcte – kokoro-e])

 

Furitama – Vibration de l’âme

Cet exercice prend place après les exercices sur le « feu guerrier », c’est-à-dire très yang.

L’énergie mise en mouvement est récupérée dans le tan tien inférieur.
Cet exercice est vivement recommandé après tous les exercices rapides où le souffle est sollicité. L’énergie ainsi récupérée ne risque pas d’être gaspillée, de plus, le sommeil n’est pas perturbé par un excès de Yang en surface.

Cet exercice de vibration est un exercice purificatoire shintoïste que l’on pratiquait sous des cascades d’eau (comme celle que l’on trouve à Iwama). On parle de misogi externe.

On est toujours debout, les pieds distants de la largeur des épaules. On joint les mains (droite par dessus la gauche). Dans le creux formé entre les mains il faut imaginer une boule d’énergie qui doit croître lors du déroulement de l’exercice.

On secoue alors ses mains qui sont au niveau du Tan Tien inférieur (Hara) de manière à faire vibrer tout le corps. (Des pieds à la tête via la colonne vertébrale).
On fait cet exercice en se concentrant sur le “troisième oeil” (c’est à dire entre les sourcils).
On le réalise donc 3 fois pendant une très longue inspiration !

Vidéo de Maitre Ueshiba