Beauté violente du Zen

Cultivez énergie énergie et bien-être

Beauté violente du Zen

18 mars 2016 Philosophie 0
zen

La neige blanche
S’amoncelle sur le plateau d’argent.
La lumière de la lune enveloppe le héron blanc.
Ils sont proches,
Mais non identiques.
Ils sont mêlés intimement,
Mais chacun comprend son état.

Poème tiré du « Hokyo Zan Mai » qui signifie: « le Samadhi du Miroir du Trésor ».
Samadhi veut dire concentration, et son sens ici est: concentration en zazen.
Secret jusqu’à maintenant, l’Hokyo Zan Mai est un livre essentiel.

Il est nécessaire de connaître ce texte pour devenir moine Soto, et de le comprendre parfaitement pour devenir maître Zen. Le Samadhi du Miroir du Trésor est le chant de la concentration en zazen. L’Hokyo Zan Mai, comme le San Do Kai et l’Hannya Shingyo * sont récités par les moines tous les matins dans les temples Soto Zen. Ils appellent ces trois sutras l’essence secrète du Zen Soto.

Ces sutras sont très difficiles à saisir; et même la plupart des moines qui les récitent, tous les matins, ne peuvent les comprendre profondément; et il en est de même des professeurs. Un poème ou un chant, surtout lorsqu’il est aussi antique, est très difficile à expliquer par la grammaire ou la lecture ordinaire. La pensée de Maître Tozan, désirant expliquer l’esprit du Zen, s’est trouvée limitée par les idéogrammes. Il en est de même aujourd’hui pour l’esprit du Maître; nous devons voir derrière ses mots, creuser pour arriver au fond de l’esprit. Et cela par notre pratique du zazen ..

Tozan est donc né en 807, en Chine, à l’ouest de la rivière Yan Po. C’est le onzième patriarche depuis Bodhidharma. Son Maître de la transmission fut Ungan Donjo (782-841).