D’Akhenaton à Moïse

D’Akhenaton à Moïse

30 décembre 2021 Éditorial 0
Akhenaton

Akhenaton

Ce pharaon est remarquable car il a de son temps opéré une véritable révolution, il a su imposer une version monothéiste de la religion qui comptait alors une foultitude de divinités. Il bouleverse, le temps d’un règne, l’histoire de l’Égypte antique en accélérant l’évolution théologique commencée par son père et en voulant imposer le culte exclusif de Rê-Horakhty « qui est dans Aton », dont il est à la fois le prophète et l’incarnation.

Amenhotep IV (né probablement entre -1371/-1365 et mort vers -1338/-1337, Aménophis IV en grec, Akhenaton est le dixième pharaon de la XVIIIe dynastie. On situe son règne entre -1355/-1353 à -1338/-13375.

Grand Hymne à Aton

Vous trouverez ci-dessous un lien vers l’une des traductions de l’hymne à Aton. Cet hymne est troublant si on le place non pas en relation avec le soleil physique mais plutôt avec la lumière de la conscience comme on le fait en Inde. Le monde apparaît quand la conscience éclaire les formes, le monde disparaît quand la conscience n’est pas là. En termes mystiques « Tout est parole de Dieu »

https://www.egyptos.net/egyptos/dieux/grand-hymne-a-aton.php

Akhenaton, Moïse et Freud

Moïse est reconnu sans contestes comme le prophète commun aux juifs, aux chrétiens et aux musulmans.

De nombreuses études nous mènent à voir une ligne directe entre la vision d’Akhenaton et celle Moise.

La plus troublante de ces études est faite par Sigmund Freud en personne. Le maître incontesté de la psychanalyse développe cette théorie au travers de trois essais successifs. Pour lui c’est certain, Moise était Egyptien et il nous a transmis la Spiritualité d’Akhenaton.

« Amenhotep n’a jamais nié s’être rattaché au culte solaire de On. Dans deux hymnes à Aton, qui nous ont été conservés par les inscriptions gravées sur les tombes rupestres et dont il est probablement l’auteur, il célèbre le Soleil en tant que créateur et conservateur de tout ce qui vit en Égypte et hors d’Égypte, avec une ferveur qui ne reparaîtra que bien des siècles plus tard dans les psaumes en l’honneur du dieu juif Yahvé. Il ne se contenta pas, cependant, de cette étonnante anticipation de la connaissance scientifique de l’action du rayonnement solaire. Il n’est pas douteux qu’il fit un pas de plus, qu’il ne vénéra pas le Soleil en tant qu’objet matériel mais en tant que symbole d’un être divin dont l’énergie se manifestait dans ses rayons »

Une suite déchirée

On peut constater que la suite de la vision fulgurante de ce grand Mystique que fut Akhenaton fut un retour à l’ancienne version du culte suivi d’une véritable tentative d’effacement de son passage…marche arrière toutes ! A noter que Jésus a subi le même sort (en pire) en son temps, trop révolutionnaire pour le clergé en place.

Les autres religions monothéistes pour leur part ont bien su prospérer avec des variantes et bien des conflits. Il reste hélas très peu de compréhension de l’essence de cette approche lumineuse…

Des ailes coupées

Comme on peut le constater, les trois grandes religions du livre se sont arc-boutées sur « LEUR LIVRE » comme une vérité écrite par Dieu lui-même d’un seul trait.

De récentes recherches sur les manuscrits de la mer morte, qui sont les textes bibliques les plus anciens, montrent qu’en fait, ces textes ont été modifiés, corrigés retravaillés, tronqués pendant plusieurs siècles et par des centaines de scribes.
Le texte était vivant et changeait en fonction des circonstances politiques et religieuses.

Il en est de même pour les Évangiles qui sont des concaténations de textes aux auteurs variés, ainsi que pour le Coran qui n’a jamais été un texte unique et cohérent mais un assemblage tardif de traditions orales.

Donc, un Dieu unique, certes, mais des livres, des milliers de pages, des tonnes d’encre, pour quel résultat ?
Toujours plus de divisions et de souffrances alors que tous les prophètes ont vu et promis l’Unité et la Paix.
Les livres et les religions sont comme des poteaux indicateurs, il faut aller dans la direction indiquée mais surtout ne pas rester à genoux au pied du poteau…

Akhenaton
EnglishFrenchGermanSpanish