Homme vert

Cultivez énergie et bien-être

Homme vert

21 juillet 2020 Actualités 0
homme vert

Homme vert

homme vert
Cathédrale de Toul

La forêt et bien mystérieuse,  je le sais car je l’explore fréquemment tout seul. Dans cette ambiance particulière il m’arrive à chaque fois de ressentir une présence subtile et plutôt bienveillante. Il est important bien sûr d’être à son écoute, d’être attentif,  l’esprit apaisé et ouvert. 

Cette présence est signalée depuis la nuit des temps un peu partout sur la planète.  Dans la tradition du Moyen-Âge  elle a pris le nom d’homme vert.  Elle est symbolisée sur les murs des cathédrales par un visage entouré de feuilles,  écorce, branches, lierre, mousse.

Les bâtisseurs connaissaient bien ce symbole et honoraient l’esprit de l’homme vert en le sculptant dans de nombreux bâtiments.  C’est ainsi que j’ai pu le photographier dans la cathédrale de Toul.

L’auteur William Anderson écrit : « L’Homme Vert signifie l’irrésistible vie… Il est une image issue des profondeurs de la préhistoire ; il apparaît et semble mourir puis, après un long temps d’oubli, il revint à plusieurs reprises au cours de ces derniers deux mille ans. De par ses origines, il est bien plus ancien que notre ère chrétienne. Sous toutes ses formes, il est une image de renouveau et de renaissance. »

On en trouve des représentations anciennes à Bornéo, au Népal, en Inde, au Liban, en Israël et en Irak.

En sanskrit, l’homme vert est relié au motif du Kirtimukha qui est relié à une lila de Shiva et Rahu. Le Kirtimukha se rencontre souvent dans l’art et l’iconographie thangka du bouddhisme vajrayāna, dans lequel il couronne souvent la roue de l’existence karmique.

Al-Khidr est un personnage énigmatique. Ayant bu à l’eau de Jouvence », Al-Khidr est devenu immortel. Il est appelé le « verdoyant ». Il est habillé de vert et rend, par sa présence, la nature verdoyante. Il est tantôt vu comme un prophète, tantôt comme un saint. Il est parfois identifié à Elie. Source wikipedia

La forêt est l’habitat naturel de l’homme depuis la nuit des temps. C’est lui qui l’a détruite de façon constante, pourtant il aime à y retourner, s’y sentant « chez lui ».

Qu’elle est la réalité de l’Homme Vert » ? La réponse est peut-être dans les récentes découvertes de l’INRA et de cet étonnant réseau de communication entre les arbres ? Infos ici